Vous le savez déjà certainement, il y a un peu plus d’un an, nous avons lancé Encore, notre programme de collecte et de recyclage des souliers usagés. En septembre prochain, cette initiative prendra enfin forme : vos souliers recyclés seront réutilisés comme matière première dans notre future collection Automne-Hiver 2020. Depuis la naissance d’Encore jusqu’à la concrétisation du projet, on vous explique pourquoi cette prochaine collection est un petit exploit, qu’on est fier de partager avec vous.


Se lancer dans un programme de recyclage : une évidence pour assainir le marché

Vous l’avez sans doute déjà lu, l’industrie du textile est la deuxième industrie la plus polluante au monde. Notre rôle en tant qu’entreprise est de trouver des solutions durables pour réduire notre impact sur l’environnement.

Aujourd’hui en France, on consomme en moyenne 5,8 paires de chaussures par personne et par an*. Nous sommes les plus grands acheteurs en Europe. Si notre rôle, en tant que marque, est de vous proposer régulièrement des nouveautés, il doit aussi être de gérer la fin de vie de vos produits !

C’est de ce constat qu’est né Encore : sensibiliser nos clients et les inciter à nous ramener une paire usagée à chaque fois qu’ils achètent une paire neuve. Cela doit devenir un automatisme. L’objectif avec ces vieux souliers récoltés, c’est de fabriquer de nouvelles chaussures.

Et 18 mois après les premières récoltes, nous y sommes enfin parvenus.

Nous transformons les chaussures collectées afin de les injecter dans les semelles de vos futurs souliers ! Ainsi, au delà de gérer la fin de vie des produits, nous réduisons nos besoins en matière première et entrons enfin dans le cercle vertueux d'une industrie circulaire.

*source : National Trade Sources and Research specialists, Euromonitor, Mintel, 2010

Pourquoi le recyclage est un défi ?

Nous avons commencé à nous pencher sur la problématique de la fin de vie de nos produits il y près de deux ans, et nous nous sommes vite aperçus que recycler des souliers, ça n’était pas une mince affaire.

Tout d’abord parce qu’une chaussure est un objet complexe qui peut contenir des dizaines de matériaux différents. Ils sont parfois impossible à séparer, ce qui complique le processus de recyclage.

De plus, les chaussures que nous récoltons dans nos Échoppes ne sont pas toutes des M. Moustache, puisque nous acceptons toutes marques de souliers. Et toutes ces paires ne sont pas conçues au même endroit, et ne respectent donc pas les mêmes normes sanitaires. Or un soulier conçu en dehors de l’Europe ne pourra pas être réintroduit dans la production de souliers européennes, car il ne respecte tout simplement pas la norme REACH.

Changer les modes de consommation pour changer le marché, durablement

On a cherché des solutions à toutes ces problématiques un peu partout, et on a fini par la trouver, au Portugal, chez un de nos partenaires. Il travaille depuis plus de dix ans à un procédé révolutionnaire, qu’il vient seulement de mettre au point, et qui nous permet pour la première fois de recycler vos anciens souliers pour les réintégrer dans notre production. Un recyclage en circuit fermé, inédit dans l’industrie de la chaussure. Grâce à cette innovation, et grâce à vous, en septembre 2020 nous serons en mesure de proposer notre première collection produite à partir de vos vieux souliers, recyclés.

Cette innovation nous permet d'atteindre un premier objectif : réduire notre impact sur l'environnement. Mais Encore ne sera vraiment une réussite que si l’on arrive à faire évoluer les mentalités, pour que recycler ses chaussures devienne la norme. Changer les modes de consommation de nos clients, pour changer durablement le marché de la chaussure, et repenser l’économie de façon circulaire.

Pour encourager les comportements vertueux, nous offrons des produits d’entretien aux clients qui nous rapportent leurs souliers usagés. Parce que même si nous avons appris à les recycler, notre objectif est que vous puissiez porter vos chaussures aussi longtemps que possible !

Aujourd’hui notre ambition est simple, c’est que d’ici 2 ans, un client sur deux nous rapporte ses souliers usagés. Nous souhaitons que ce geste simple devienne un automatisme pour notre communauté.

Parce que s’il est compliqué de recycler des souliers, déposer vos vieilles chaussures dans l’une de nos Echoppes, ça c’est très simple. Et on espère que ça deviendra vite une habitude.